mardi 9 décembre 2008

Navigation "bleue" et source des pollutions maritimes - salon nautique de Paris 2008

video
source vidéo : europe1.fr

Dans Europe 1 Matin avec Marc-Olivier Fogiel, Christian Buchet consacre sa chronique "environnement" à la plaisance et la pollution qui en découlerait. Une idée reçue ?
http://www.europe1.fr/Radio/chroniques/chroniques-de-l-info/La-chronique-environnement-de-Christian-Buchet44/
08/12/08
Un coup de chapeau ce matin aux plaisanciers alors que se tient jusqu’à dimanche le salon nautique, la plaisance est en effet en passe d’être exemplaire au plan de l’environnement.

Oui et ce n’est pas si surprenant, les personnes qui prennent la mer, l’aiment et la respectent dans leur immense majorité. On a trop longtemps considéré la plaisance comme une source de pollution. On y voit plus clair maintenant grâce à une étude européenne, l’ensemble des activités de la plaisance et des sports nautiques représentant moins de 1% de la pollution maritime. Les plaisanciers ont souvent bon dos lorsque l’on trouve des sacs d’ordure dérivants ou des nappes de pollution... Pourtant à plus de 75% ce sont des nuisances qui viennent de terre, liés notamment aux stations d’épuration qui sont hélas le plus souvent saturées au plus fort de l’été.

Qu’est-ce que la plaisance peut encore faire pour être vraiment exemplaire ?

D’abord bravo aux plaisanciers qui ont fait d’énormes progrès même s’il est encore à souhaiter qu’un certain nombre de gestes se généralisent. Comme de privilégier lorsque l’on achète un bateau ou des équipements, le label "bateau bleu" qui garantit que ceux-ci sont respectueux de l’environnement. La généralisation dans les ports de stations de pompage pour récupérer les eaux issues des toilettes. L’utilisation de détergents pour la vaisselle, le lavage des bateaux non agressifs pour l’environnement, ces produits existent, mais il est souvent bien difficile de tomber dessus dans une grande surface, il serait si simple d’en proposer dans les capitaineries ! Allez, encore un petit effort et l’objectif du zéro-rejet pour la plaisance décidé en 1992 pourra être atteint.







Le salon nautique de Paris s'ouvre en pleine tempête
http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Societe/Le-salon-nautique-de-Paris-s-ouvre-en-pleine-tempete
06/12/08
Le 48e salon nautique de Paris ouvre ses portes ce week-end dans un contexte morose, alors que le marché de la navigation de plaisance est très touché par la crise et que les amateurs de bateaux attendent des jours meilleurs pour acheter.
Après les baisses de commandes enregistrées ces trois derniers mois en raison de la crise, le salon nautique de Paris - qui ouvre samedi et se tient jusqu'au 14 décembre - permettra de prendre la température du secteur. Organisés au plus fort de la tempête financière, "les salons d'automne ont été décevants", reconnaît Annette Roux, présidente de la Fédération des industries nautiques (FIN). Elle attend donc les grands salons d'hiver - Paris, Londres et Düsseldorf - pour avoir plus de visibilité.

Le salon de Paris est un rendez-vous important pour l'industrie française, qui espère y regonfler ses carnets de commandes. Traditionnellement, les quelque 270.000 visiteurs comptent beaucoup d'acheteurs potentiels en plus des curieux, flâneurs et passionnés: plus de 60% sont des pratiquants réguliers du nautisme.

Même le haut-de-gamme, traditionnellement moins sensible aux soubresauts de la conjoncture, est touché. Le français Rodriguez, qui se positionne sur le créneau des yachts de luxe, a vu son carnet fondre avec des annulations de commandes. Ses ventes ont chuté de 70% lors du dernier trimestre (à fin septembre).

Bénéteau, le leader du marché, estime que le marché nautique mondial pourrait baisser de 15% à 35% sur l'exercice 2007/2008. "Il y a un réflexe compréhensible de prudence et d'attentisme de nos acheteurs", reconnaît Mme Roux, qui est aussi actionnaire de Bénéteau.





http://www.salonnautiqueparis.com/



source

Aucun commentaire: